----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'actu chaude de laXamaX (24 avril 2015)

Oh yé Oh yé !!  

 

Nous sommes actuellement en studio pour notre premier album --- SORTIE PREVUE EN MAI ---

Vous pouvez dores-et-déjà précommander le CD, les frais de port sont alors inclus et nous vous l'enverrons une fois l'album dans les bacs !!! CLIQUEZ IC POUR LA SOUSCRIPTION A 10€ FPI !!

La prochaine date est le 1er mai, au champs de juillet de Limoges, juste après la manifestation traditionnelle. Ne ratez pas cette occasion :) Puis, nous vous donnons RDV aux Festival Les Veyracomusies le 14 mai, dans la grande salle, en compagnie de Zoufris Maracas !

N'hésitez pas à nous rejoindre sur facebook ici !

Ci-après dans la page, des morceaux en écoute libre !

 

Pour les oreilles :

LA SAUCISSE QUI N'AIMAIT PAS LES BROCHETTES (LIVE) : ©LaXamaX (Enr: LaXamaX)

Je suis une petite saucisse / je ne rechigne pas au sacrifice / je suis même plutôt satisfaite / Car les jours de fête / c'est moi qu'on adule / et parfois jusqu'au crépuscule / j'suis la reine du barbecue / pour les gens biens, les voyous / mais le truc qui me chagrine / vient de mes demi-frangines / qui ne cessent de contester / ma notoriété / Moi, je suis une saucisse / et j'n'aime pas les brochettes / Ces choses qui me trahissent / et qui me prennent la tête / Va falloir qu'j'fasse le ménage / que je leur r'fasse le carénage / qu'j'les décalque dans un mur / a coup de fémur/ mais ca va être compliqué / vu qu'j'ai pas d'jambe, pas de pied / j'ai pas de bras non plus / et encore moins de cul / du coup dans ces conditions / va falloir qu'je sois béton / pour atteindre mes objectifs / faut être imaginatif / moi, je suis une saucisse / et j'n'aime pas les brochettes / ces choses qui me trahissent / et qui me prennent la tête / la solution qu'j'ai trouvé / c'est d'avoir un pote faisandé / qui pour nous servir / irait pourrir / toute la production nuisible / des brochettes toutes horribles / je vois déjà le tableau / ce s'rait rigolo / que sur Terre il n'y ait plus / toutes ces brochettes qui puent / enfin je retrouverais / ma notoriété / moi, je suis une saucisse / et j'n'aime pas les brochettes / ces choses qui me trahissent / et qui me prennent la tête / Toutes ces p'tites brochettes me disent / qu'elles ne feront pas leurs valises / qu'elles m'emmerdent bien profond / que j'suis la reine des cons / que mon plan est tout pourri / Et pas parc' qu'elles me l'ont dit / mais car elles l'ont entendu / du coup il est tout foutu / et si elles peuvent se permettrent / m'disent d'arrêter ma guéguerre / on s'fra bouffer tout pareil / sous le soleil / moi je suis une saucisse / et j'n'aime pas les brochettes / ces choses qui me trahissent / et qui me prennent la tête

 

LE CON D'UN AUTRE CON : ©LaXamaX (Enr: France Bleu Limousin Le boeuf du samedi. Son: T.Rouffanches)

Quand Jean Picard arriva à son boulot en retard / Son patron, un soulaud, et au demeurant très con / Lui assaina toute sorte de colibets / De toute façon, il y a, toujours une bonne raison / Qu'il se fiche de sa gueule, et le prenne pour une quiche / Mais Jean Picard en lui se racontait / On est tous le con d'un autre con, c'est con, / Qu'on soit l'con d'un autre con, c'est consternant / Qu'on soit l'con d'un autre con qu'est lui-même le con / D'un autre con bien plus con, c'est encombrant / Mais Jean Picard, il faut l'dire, avait aussi son toccard / Un stagiaire, petit jeune, dont il aimait à lui faire / Toutes les crasses auquelles il pouvait penser / Et son grand jeu, était de, pouvoir faire en sorte que / La bibliothéquaire, cru qu'il voulait se la faire / Et se plaisait à le renvoyer chier / On est tous le con d'un autre con, c'est con, / Qu'on soit l'con d'un autre con, c'est consternant / Qu'on soit l'con d'un autre con qu'est lui-même le con / D'un autre con bien plus con, c'est encombrant / Et le frimeur de stagiaire, a aussi son souffre-douleur / Un clodo, qui traînait au coin d'la rue son pied-beau / Et toute la journée, il le chariait / Mais pas toujours, dans les yeux, voilà qui n'est point heureux / Et sans doute, avait-il, dans le slip de la choucroute / En tous cas du clodo il se foutait / On est tous le con d'un autre con, c'est con, / Qu'on soit l'con d'un autre con, c'est consternant / Qu'on soit l'con d'un autre con qu'est lui-même le con / D'un autre con bien plus con, c'est encombrant / C'qui est génial, dans l'histoire, qui n'est pas des plus banale / C'est que notre, clodo, qui est désormais le votre / A son tour chari volontier le boss / Qui selon lui, est encore, bien plus ivrogne que lui / Et lui lance, des pierres, d'une redoutable aisance / Avec son air de méchant molosse / On est tous le con d'un autre con, c'est con, / Qu'on soit l'con d'un autre con, c'est consternant / Qu'on soit l'con d'un autre con qu'est lui-même le con / D'un autre con bien plus con, c'est encombrant / On est tous le con d'un autre con, c'est con, / Qu'on soit l'con d'un autre con, c'est consternant / Qu'on soit l'con d'un autre con qu'est lui-même le con / D'un autre con bien plus con, c'est encombrant / On est tous le con d'un autre con, c'est con, / Qu'on soit l'con d'un autre con, c'est consternant / Qu'on soit l'con d'un autre con qu'est lui-même le con / D'un autre con bien plus con, c'est encombrant /On est tous le con d'un autre con, c'est con, / Qu'on soit l'con d'un autre con, c'est consternant / Qu'on soit l'con d'un autre con qu'est lui-même le con / D'un autre con bien plus con, c'est encombrant

 

JEAN-MARC : ©LaXamaX (Enr: France Bleu Limousin Le boeuf du samedi. Son: T.Rouffanches)

Si par chez nous vous venez, vous le verrez pédaler / Sur la route d'Eymouthiers. / Avec son vieux vélo vert il est tranquil péper / Il faut le voir faire / Hiver comme été c'est le même rituel, il est un peu exceptionnel / Bleu de travail, bottes caoutchouc, un p'tit air de filou / Mais jamais de froufrou / Tout l'monde ici l'a déjà vu arpenter toutes les rues / De vélo il est féru / Il nous a tout d'même une fois surpris, on a tous cru à une tromp'rie / Car un jour on l'a vu avec une mobylette / C'était la révolution dans ses jambes dans sa tête / Remplir ses saccoches, a la p'tite superette / Et s'péter la caboche, avec d'la piquette / Depuis plus de trente années, le temps semble s'arrêter / Quand il part se promener / Enfourchant son petit vélo, qu'il fasse froid ou chaud / Ses mollets c'est du costaud / Il avale sans cesse les kilomètres, pour lui c'est des centimètres / Il vit un peu hors du temps, comme si le présent / Etait il y a trente ans / Peut-être a-t-il bien raison, de vivre comm' un p'tit garçon / Notre ancien maçon / Il nous a tout d'même une fois surpris, on a tous cru à une tromp'rie / Car un jour on l'a vu avec une mobylette / C'était la révolution dans ses jambes dans sa tête / Sous les railles des mioches, il s'en va d'la superette / Pour se vider les balloches, avec les majorettes / Dans le passé il allait, dans les bals fréquentés, / A ce qu'il parait / Par tous les villageois, villagoises parfois / Mais c'était autrefois / Dès lors toutes les fêtes de villages, sont maintenant son apanage / Ce qu'il souhaite désormais, que l'on cesse de l'embêter / Qu'on lui fiche la paix / Il voyage à sa façon, quelle que soit la saison / Parfois sous les klaxons / Il nous a tout d'même une fois surpris, on a tous cru à une tromp'rie / Car un jour on l'a vu avec une mobylette / C'était la révolution dans ses jambes dans sa tête / Les saccoches, la piquette, les balloches, les majorettes / Y'a plus d'sous dans la poche, mais jamais il ne s'arrête / Les saccoches, la piquette, les balloches, les majorettes / Y'a plus d'sous dans la poche, mais jamais il ne s'arrête / Les saccoches, la piquette, les balloches, les majorettes / Y'a plus d'sous dans la poche, mais jamais il ne s'arrête

 

LAXAMAX : ©LaXamaX (Enr: France Bleu Limousin Le boeuf du samedi. Son: T.Rouffanches)

Voici venu le temps pour nous / De vous présenter le p'tit groupe / Les deux gus un petit peu fou / Qui viennent déblatérer leur soupe / Tout commence au commencement / Et c'est mieux que par la fin / De toute c'qui compte c'est l'présent / Et il est ach'ment trop bien / En tout cas on s'éclate un max / Laxamax / Notre style on le connait pas / Mais à vue d'nez moi je dirais / Que ça ressemble à du Ska / A moins que ce ne soit du reggae / Du rock, du jazz de la soule / Du punk du rap, de la country / De la musique pour les poules / Bien trop gavées / A l'ailloli / En tout cas on s'éclate un max / Laxamax / Après notre premier café / On se prend direct le second / On est à peine réveillé / On atteint pas le deux de tension / manX prend l'accordéon / Il lui arrive d'être bon / Biodj c'est moi guitare chant / Il dit que je ressemble / A Guy Marchand / En tout cas on s'éclate un max / Laxamax / Vous êtes encore cent mille ce soir / De toute façon on sait pas compter / on peut même jouer au comptior / Des fois que vous ne seriez pas assez / Et si vous achetez nos disques / Y'a pas mieux pour dragouiller / Sachez que vous ne prenez pas de risque / vous serez marié à la fin de l'année / En tout cas on s'éclate un max / Laxamax / En tout cas on s'éclate un max / Laxamax

 

LA COMPLAINTE DE LA GUEULE DE BOIS : ©LaXamaX (Enr: France Bleu Limousin Le boeuf du samedi. Son: T.Rouffanches)

L'autre jour j'me suis levé, encore plus fatigué / Que lorsque je me suis couché, v'la l'état dans l'quel j'étais / Vraiment trop déshydraté, une haleine de cendrier / Ce n'était pas la gloire (tu m'étonnes), dans ma tête c'était la foire / Aux cochons, qu'est-ce que j'suis con / Parfois d'me mettre dans cet état / C'est la complainte de la gueule de bois, je regrette d'avoir fait ça / C'est la complainte de la gueule de bois, je regrette d'avoir fait ça / En allant prendre mon café, tous les murs j'me suis mangé / Le bide qui ronronnait, ça m'a fait peur j'ai dégueulé / Où ça me demand'rez-vous, sur le chat qui du coup / S'en alla, vexé, et de son air tout renfrogné / Répendi, mon dégueuli / Partout y'en avait tout partout / C'est la complainte de la gueule de bois, je regrette d'avoir fait ça / C'est la complainte de la gueule de bois, je regrette d'avoir fait ça / J'sais même plus ce que j'ai fait, pendant toute la soirée / Et une bonne partie d'la nuit, De quel rade j'me suis enfui / Qui est-ce que j'ai pu croiser, et comment je suis rentré / Non mais quelle misère, dans ma tête c'est le désert / Ma cervelle, c'est d'la faisselle / Le jus, à tous les étages j'nai plus / C'est la complainte de la gueule de bois, je regrette d'avoir fait ça / C'est la complainte de la gueule de bois, je regrette d'avoir fait ça / Soudain mon regard accroche, un truc tout sale et tout moche / Qui traînait dans le couloir, serait-ce donc un bavoir / Mais a bien y regarder, c'est un string en peau d'bellier / Et là j'ai pris peur, et de toute mon ardeur / J'ai couru, et là j'ai vu / Sarkozy qui m'dit :"bonjour chéri" / C'est la complainte de la gueule de bois, je regrette d'avoir fait ça / C'est la complainte de la gueule de bois, je regrette d'avoir fait ça

 

REPUBLIQUE : ©LaXamaX (Enr: France Bleu Limousin Le boeuf du samedi. Son: T.Rouffanches)

Notre belle république / qui se veut démocratique / il faut bien le dire / sans rechigner ni rougir / notre belle république / qui se veut démocratique / n'est certes pas / la plus mauvaise qui soit / bien au contraire / elle serait même / dans les toutes premières / même sa devise / n'a point besoin de révise / liberté, égalité / et bien sûr fraternité / fait qu'en théorie / et aussi qu'à priori / il fait bon vivre / et on peut mourir / dans notre république / qui se veut démocratique / mais car y'a un mais / ça ouais tu t'en doutais / quand tant de choses / restent autant moroses / mais car y' un mais / ça ouais tu t'en doutais / avec toutes ces lois / baffouées de surcroit / par des politiques / sans aucune étique / pourquoi je dis ça / je ne me le demande pas / il suffit de regarder / les procés adressés / à nos dirigents / à nos chers puissants / qui bénéficient / si souvent d'un surci / voilà pourquoi ce "mais"/ et de cela, tu t'en doutais / est-ce qu'un homme d'Etat est vraiment un homme d'Etat / s'il se permet / dans la caisse de faucher / est-ce qu'un homme d'Etat est vraiment un homme d'Etat, quand il a menti / au peuple sa patrie / ni toit ni moi / ne pense comme ça / mais eux sont de cet avis là / est-ce qu'un homme d'Etat / est vraiment un homme d'Etat / quand il a menti / au peuple sa patrie / ni toi ni moi / ne pense comme ça / mais eux sont de cet avis là

 

PETITE PESTE : ©LaXamaX (Enr: France Bleu Limousin Le boeuf du samedi. Son: T.Rouffanches)

C'était une petite peste / et s'en est sûrement toujours une / ces mots en moi funestes / trahissent ma mauvaise fortune / charmante et douce autant que cruelle / elle avait tout pour me plaire / mais mon p'tit coeur emplit de zèle / remplit mes yeux de de-mer / et la douce conta pour fable / je trouve ça minable / qu'est-ce que tu me fais comme plan / on n'm'avait jamais fait ça avant / m'invite à boire un petit verre / dans un lieu décoré aux chandelles / nous discutâmes de refaire / le monde puis elle m'emmena chez elle / j'me dis bonnard / ce soir c'est ma fête / mais non je ne suis rien pour elle / p'têtre une baudruche / une roue de charette / mais rien de ce que je souhaite bordel / et la douce conta pour fable / je trouve ça minable / qu'est-ce que tu me fais comme plan / on n'm'avait jamais fait ça avant / faire les frais de son expérience / et pâtir de ses rancoeurs passées / en tous les cas de cette vengence / moi je m'en serais bien passé / mon p'tit coeur fendu est a ramassé / avec un petit ustensile / quoi qu'il en soit / maintenant que c'est fait / j'n'ai plus qu'à me maudir de cette idylle / et la douce conta pour fable / je trouve ça minable / qu'est-ce que tu me fais comme plan / on n'm'avait jamais fait ça avant / le plus grave dans l'affaire / c'est que la douce misère / ne peut même pas se rendre compte / que l'amour c'est comme la fonte / c'est solide quand tout va bien / mais ça se brise aussi comme un rien / et maint'nant pour me soigner / de ma vie je ne la reverrais / et la douce conta pour fable / je trouve ça minable / qu'est-ce que tu me fais comme plan / on n'm'avait jamais fait ça avant / on n'm'avait jamais fait ça avant / on n'm'avait jamais fait ça avant /

 

MANX : ©LaXamaX (Enr: France Bleu Limousin Le boeuf du samedi. Son: T.Rouffanches)

C'est bien la tienne cette chanson / toi qui aime tant les boutons / même que j'en viens à m'demander / si tu ne regrettes pas ton acné / avec tes 12 kilos sur l'bides / eux qui te rendent si torride / tu nous emmènes au septième ciel / si ça c'est pas du potenciel / avec ton accordéon / tu rock à faire bander / mesdammes pardon / mais faut bien dire c'qui est / voilà comment un gars jovial / en est devenu un vrai régal / je vais vous dire comment l'appeller / et c'est pas dur de s'en rappeller / manX / C'est bien la tienne cette chanson / toi qui t'es dit qu'y a pas d'raison / qu'tu n'es pas le nom d'un surhomme / et bien qu't'ais fait ton maximum / t'as inversé les deux syllabes / et c'est ainsi que de X-man / j'te l'dis franco car t'es mon pote / tu t'es trouvé un nom d'capote / mais quand je vois ce regard / cet air satisfait / je me dis qu't'as eu l'art / de le faire exprès / qu'c'est pas pour rien qu't'as choisi / un nom de scène aussi pourri / et p'têtre même qu'avec ce pseudo / tu fais fantasmer les bobos / manX / C'est bien la tienne cette chanson / toi qui aime faire le molasson / roi de la sieste démeusurée / environ 5 heures d'affilée / à ton réveil j'te raconte pas / le filet d'bave que tu as / t'as sur la joue photocopié / une bonne grosse trace d'oreiller / et parfois même le touchier / de ton accordéon / qui est venu s'incruster / en plein sur ton front / c'est pour toi qu'j'ai écris tout ça / j'espère que tu n'm'en voudras pas / et même si t'étais rancunier / tu n'm'empêcherais pas de chanter / manX / manX / manX / manX / manX

 

A L'ENVERS : ©LaXamaX (Enr: France Bleu Limousin Le boeuf du samedi. Son: T.Rouffanches)

Je ne savais que faire / quoi dire et que penser / et ce n'est pas pour plaire / en ce mois de février / que je prend ma guitare / comme une bien belle tare / alors que tant d'autres / profitent ces apôtres / je vends des symboles / qui se caracolent / qui de partout chahutent / mènent la cahute / avec quelques mots / je peux être salaud / je dois cacher les noms / par peur de répression / Oh oh oh oh oh, je fais à l'envers / oh oh oh oh oh oh oh, ce qu'il faudrait bien faire / c'est alors ma mère / qu'avec plus de clarté / je vais battre le fer / tant que j'en ai le projet / je vais y prendre part / avec d'autres gaillards / a ce que l'on suppose / être pour soi une bonne cause / société batifolle / reste encore frivole / comme le son d'une flûte / jouée à la contre-ut / y'a beaucoup de badauds / qui font les beaux les beaux / ils ont tous le melon / mais rien dans le citron / Oh oh oh oh oh, je fais à l'envers / oh oh oh oh oh oh oh, ce qu'il faudrait bien faire / quelques joyeux lurons / qui tout de bleu vêtus / arborent leurs gallons / vont zéler un peu plus / ce qui est formidable / ce qui n'est pas solvable / on parle sécurité / sans même avoir essayé / de faire un petit monde / qui tout seul se sonde / où chacun y serait / non pas des flibustiers / mais des hommes des hommes / rien que des petits bonhommes / qui n'auraient point envie / de se pourrir la vie / Oh oh oh oh oh, je fais à l'envers / oh oh oh oh oh oh oh, ce qu'il faudrait bien faire / quand viennent les élections / président, députés / de toutes les façons / on a peu le droit de penser / quand même les médias / influent l'électorat / que faire pour sa science / en son âme et conscience / je ne dis pas cela / pour faire plaisir à moi / mais en quelque part / pardonnez-le moi car / je ne suis qu'un homme / rien qu'un petit bonhomme / qui voudrait de temps en temps / vivre dans un monde de grands / Oh oh oh oh oh, je fais à l'envers / oh oh oh oh oh oh oh, ce qu'il faudrait bien faire / Oh oh oh oh oh, je fais à l'envers / oh oh oh oh oh oh oh, ce qu'il faudrait bien faire /

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
ACTU - AGENDA - PHOTOS - VIDEOS - DISCO - BIO - ESPACE PRO - MERCI - LIENS - CONTACT - INFOS+ - GOODIES - FACEBOOK
©LAXAMAX.FR - MENTIONS LEGALES